Ablf logobanniere

  • Accueil
  • Lettrure
  • Lettrure 3
  • Enseigner l’orthographe à partir d’écrits produits par les élèves : influence d’une approche pédagogique sur les compétences orthographique et métagraphique

Enseigner l’orthographe à partir d’écrits produits par les élèves : influence d’une approche pédagogique sur les compétences orthographique et métagraphique

Jessy Marin
Université du Québec à Rimouski

Natalie Lavoie
Université du Québec à Rimouski

Pauline Sirois
Université Laval–Pavillon des Sciences de l'éducation

Citations : Marin, J., Lavoie, N., Sirois, P. (2015). Enseigner l’orthographe à partir d’écrits produits par les élèves : influence d’une approche pédagogique sur les compétences orthographique et métagraphique (en ligne) Lettrure 3, 78-97. ABLF Asbl.
Disponible sur : http://www.ablf.be/lettrure/lettrure-3/enseigner-l-orthographe-a-partir-d-ecrits-produits-par-les-eleves-influence-d-une-approche-pedagogique-sur-les-competences-orthographique-et-metagraphique
© ABLF ASBL 2013 - ISSN: 2294-7183

PDF de l'abstract / PDF de l'article

Les auteures

Jessy Marin est professeure en didactique du français au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Rimouski. Après avoir enseigné pendant quelques années, elle a effectué une maitrise en éducation portant sur l'écriture en collaboration. Elle a ensuite réalisé un doctorat à l'Université Laval traitant de l'influence d'une approche pédagogique intégrée et différenciée sur la compétence orthographique d'élèves du deuxième cycle du primaire. Ses intérêts de recherche concernent l'enseignement et l'apprentissage de l'écriture chez les élèves du primaire ainsi que les pratiques pédagogiques des enseignants de ce même niveau scolaire. Elle a publié divers articles scientifiques et professionnels en lien avec ce thème de recherche.

Natalie Lavoie est professeure à l'Université du Québec à Rimouski et titulaire de la Chaire de recherche sur la Persévérance scolaire et la Littératie. Elle intervient dans la formation des maitres et aux cycles supérieurs. Elle détient une solide expérience de recherche. Ses travaux sont centrés sur l'appropriation de la lecture et de l'écriture chez les élèves du préscolaire et du primaire de même que sur les pratiques enseignantes qui y sont associées. Elle a d'ailleurs publié différents articles à ce sujet.

Pauline Sirois est professeure titulaire à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval et cofondatrice de l'École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds. Ses travaux de recherche portent principalement sur la conceptualisation et l'expérimentation d'approches pédagogiques arrimant les activités de lecture et d'écriture aux construits élaborés par l'enfant dans le monde oral de même que sur le cheminement et l'intégration scolaires des enfants sourds.

Résumé :

Dans le cadre d'une recherche, une approche qui intègre l'enseignement de l'orthographe à la réalisation de productions écrites et qui accorde une place importante à la différenciation pédagogique a été développée et expérimentée par des enseignants de quatrième année du primaire (CM1). Afin de vérifier les retombées de l'utilisation de l'approche pédagogique sur le développement de la compétence orthographique des élèves, un groupe expérimental et un groupe témoin ont été créés. De plus, les résultats des élèves en difficulté sur le plan orthographique ont été comparés à ceux des autres élèves. Les élèves en difficulté ont aussi été soumis à des entretiens métagraphiques, ce qui a permis d'avoir un portrait plus approfondi de leurs représentations orthographiques. Les résultats indiquent notamment que l'approche pédagogique a permis aux élèves d'améliorer leur compétence orthographique, et ce, particulièrement en regard de la dimension morphogrammique. L'approche a aussi été profitable pour les élèves en difficulté.

Abstract :

In this research, an approach that integrates teaching spelling to the realization of written work and places a significant emphasis on differentiated instruction has been developed and tested by fourth grade teachers (CM1). To verify the effects of the use of the pedagogical approach on the development of spelling skills of students, an experimental group and a control group were created. Also, results in difficulty students about the spelling plan were compared with those of other students. The difficulty students were also subjected to metagraphical interviews, which allowed for a more detailed picture of their orthographic representations. The results indicate that the pedagogical approach allowed students to improve their spelling skills, especially for morphogramic dimension. The approach has also been beneficial for difficulty students.