Association belge pour la littératie - Section francophone

Note de lecture autour de l’article de Stéphane Bonnéry

Par Graziella Deleuze, Haute École de Bruxelles

Partant du constat, à travers le traitement du personnage du loup, de l’apparition d’une littérature intertextuelle et parodique, le sociologue affirme que la littérature de jeunesse requiert désormais un lecteur supposé particulièrement expert dans le patrimoine littéraire et annonce la suite de sa recherche, consacrée au milieu de socialisation et aux modalités d’enseignement que cette littérature nouvelle et exigeante implique. Dans sa note de lecture, Graziella Deleuze replace la problématique dans le cadre plus pointu des recherches en didactique de la lecture et souligne combien cette suite annoncée intéressera les formateurs d’enseignants et didacticiens du français. À condition toutefois, précise Graziella Deleuze, que la recherche sociologique adopte une perspective effectivement didactique et s’en tienne à un rapport descriptif (et non prescriptif) des pratiques, en évitant la dérive de la stigmatisation d’une littérature prétendument élitiste, qui serait peu pratiquée dans les écoles. Il s’agit plutôt, conclut Graziella Deleuze, d’assurer une formation des enseignants qui garantisse l’accès de tous les élèves aux textes résistants.

L'article complet au format PDF

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.

Ok