Ablf logobanniere

Les dernières nouvelles de l'association

Nous vous l’annoncions dans notre Bulletin de rentrée ainsi que dans le dernier numéro de la revue Caractères : à plusieurs titres, l’ABLF vit une période de transition qui nous amène à redéfinir nos modalités d’actions tout en réaffirmant nos valeurs. À l’heure de vous faire parvenir la compilation 2017 et de vous rappeler de renouveler votre adhésion, nous nous devons également de vous faire part des perspectives qui nous semblent les plus réalistes pour donner un nouveau souffle à notre association. Au-delà des disparitions successives de nos deux présidents, c’est à un contexte en pleine mutation que l’ABLF doit faire face. Mutation numérique d’une part : les modes de diffusion et de réception des savoirs et savoir-faire professionnels empruntent désormais les voies de l’univers électronique. Cette compilation 2017 de Caractères sera donc la dernière en format papier. D’autre part, l’institution scolaire est elle-même à un tournant de son histoire : le Pacte pour un enseignement d’excellence entend modifier la configuration des cursus et, partant, les pratiques enseignantes ; par ailleurs, sa réussite repose en partie sur la réforme de la formation initiale des enseignants. Tout changement d’envergure amène son lot d’inquiétudes partagées d’espoirs et nécessite une prise de recul pour s’y adapter. C’est pourquoi, afin que l’ABLF reste l’espace d’échange qu’elle entend être, nous faisons le choix de miser sur cette transition éducative pour prendre le temps de la réflexion et y trouver matière à renouveler nos actions et nos collaborations.

Ce temps de réflexion que nous nous accordons ne nous empêche pas de poser un premier acte : nous vous invitons à vous replonger avec nous dans la mine d’or des articles publiés au fil des 58 numéros de notre revue. Ces articles, datant parfois de quelques années, nous sont apparus d’une brulante actualité. Notre objectif n’est pas de recycler d’anciens textes mais bien de diffuser des pratiques innovantes, étayées par la recherche et qui confèrent à ces contributions une actualité qui mérite une large diffusion. Dès lors, nous nous engageons à publier sur notre site (www.ablf.be), en accès libre et mensuellement, les articles qui témoignent de nos valeurs et qui sont, à nos yeux, susceptibles de répondre aux ambitions de refonte du paysage éducatif en matière de littératie. Cette vague de diffusion a débutée en avril par la contribution de Patricia Schillings, Stéphanie Géron et Virginie Dupont portant sur Les résultats de l’enquête PIRLS 2016 sur la compréhension en lecture des élèves de quatrième année primaire. de quatrième année primaire. Au mois de mai, l'article publié était Découvrir la correspondance en maternelle: source de motivation pour développer le savoir-parler, le savoir lire et le savoir-écrire par Sylvianne Pons avec la collaboration de Marianne Vanesse et Jean Kattus, Caractères 49. Nous parlions de réaffirmer nos valeurs et à l’occasion du Bulletin de rentrée, nous vous annoncions le changement de nom de notre association, entérinant ainsi la perspective plus large de développement de la littératie adoptée au fil des années. Il est temps d’expliciter ces valeurs. 

Hommage à notre présidente

Notre présidente Anne Godenir s'est éteinte le samedi 12 aout, après une lutte de plusieurs années contre un cancer. Elle est partie comme elle vivait: avec dignité, sérénité et sagesse. L'ABLF pleure sa présidente mais aussi une amie, une professionnelle. Convaincue comme nous tous que lire, comprendre, interpréter, apprécier est une fascinante aventure vers des horizons infinis, Anne a entamé une carrière de chercheuse à l'université de Liège dans le domaine de l'apprentissage de la lecture et de l'écriture avant de se consacrer à l'alphabétisation des adultes. Ce qui la passionnait avant tout, c'était le partage: le partage des savoirs et des savoir-faire, des valeurs entre professionnels de l'éducation. Au décès de son ami et complice Serge Terwagne, elle a repris le flambeau de notre association; elle était capable de nous rassembler en assumant la part la plus importante du travail de lecture, de relecture des articles, en proposant des journées d'échange entre jeunes collègues. Anne était singulièrement bienveillante, optimiste et déterminée. Aujourd'hui nous sommes tristes, perdus, orphelins. Nous avons le cœur en berne … ses qualités relationnelles ont marqué notre groupe d'une empreinte indéfectible et nous sommes très fiers d'avoir été ses compagnons de route, d'avoir travaillé et appris à ses côtés. Nous sommes heureux d'avoir ri, chanté, mangé et discuté avec elle. Elle est bien vivante en nous.

Caractères 56

Ce numéro 56 de Caractères propose deux articles qui nourrissent le plaidoyer en faveur de l’utilisation de la littérature jeunesse dans l’enseignement/apprentissage de la littératie ainsi qu’en faveur du développement «d’enseignants en lecture», c’est-à-dire des enseignants qui lisent et des lecteurs qui enseignent.

Lire la suite

Caractères 55

Ce numéro 55 de Caractères entame la réflexion avec un premier article écrit par Ekram El Boubsi, institutrice primaire et psychopédagogue à la Haute École Bruxelles Brabant/Defré. L’auteure revient sur la lecture en réseau, dispositif qui permet de mettre en résonance plusieurs textes. Elle avait déjà produit un premier article sur cette question, intitulé Lire autrement : un réseau de livres et publié dans Caractères 46. Dans ce premier article, elle évoquait une séquence d’activités de lecture-découverte de plusieurs albums partageant le thème du Petit chaperon rouge : le conte traditionnel et quelques albums modernes déclinant l’histoire chacun à sa façon.

Lire la suite

Échange de pratiques

Dans le cadre du projet d’Échange de Pratiques pour Améliorer la Littératie (EPAL), l’ABLF organise, en collaboration avec la Haute École de Bruxelles / Defré, une rencontre entre anciens étudiants, aujourd'hui enseignants aux niveaux préscolaire, primaire et secondaire. Cette rencontre aura lieu ce mercredi 19 octobre dans l'après midi. Il s'agit d'une première réunion informelle qui sera suivie, le cas échéant, d'un échange plus formalisé. Il y sera question de pré-écriture au pré-scolaire, d’ateliers de négociation graphique au primaire, et de dispositifs d’accompagnement à la lecture de récits longs au secondaire.

Plus d'articles...

Les cookies nous permettent de vous fournir nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok