Association belge pour la littératie - Section francophone

Reprise des activités

Après une petite année de silence consacrée à redéfinir nos lignes de conduite et à réorganiser nos effectifs, nous vous annonçons la reprise des activités de l’ABLF. Caractères devient désormais bisannuel (juin – décembre) avec de nouveaux articles, en version numérique, susceptibles d’alimenter les pratiques et réflexions en littératie. Pour les recevoir, rejoignez-nous

Nous poursuivons par ailleurs la diffusion en libre accès des anciens numéros de Caractères, dont vous trouverez une sélection ci-dessous et très bientôt l'entièreté dans le menu Caractères. 

N’hésitez pas à les diffuser et à suivre nos actualités via notre page Facebook !

Développer l’engagement dans la lecture de 0 à 18 ans

Conférence introductive de la journée « Plan Lecture » organisée par la Fédération Wallonie-Bruxelles
La Marlagne, 30  avril 2019

Patricia Schillings, Graziella Deleuze, Soledad Ferreira, Marine André et Geneviève Hauzeur.

Je tiens tout d’abord à remercier le Service général des Lettres et du Livre, et plus particulièrement Laurent Moosen, de nous avoir confié la responsabilité d’introduire cette journée. Le soutien qu’il apporte à notre association marque la reconnaissance de la place que peut occuper une petite association telle que la nôtre dans le champ des acteurs de la lecture en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Pour aborder la problématique de l’engagement dans la lecture de 0 à 18 ans, je vous propose de commencer par le témoignage d’un lecteur adolescent adressé à son enseignant.

Le texte intégral de la présentation est disponible au format PDF.

 

Par Martine Quintili

Institutrice primaire depuis 2001, j’ai découvert en 2015, lors de mon Master en Sciences de l’Education à l’ULg , un dispositif pédagogique innovant : les cercles de lecture. L’objectif de cet article est simplement de témoigner de la mise en place de ce dispositif. Il s’agira aussi d’en expliquer son « effet papillon »; c’est-à-dire comment, au départ d’une pratique singulière, les pratiques d’une équipe pédagogique ont évolué pour intégrer les cercles de lecture au service de l’apprentissage du « savoir lire ». Vous découvrirez ainsi en quoi cette démarche s’inscrit dans une logique ascendante, « bottom up », puisque cette innovation a abouti à la réécriture du projet d’établissement de l’école, intégrant ce nouveau dispositif pédagogique comme outil d’aide à la réussite des élèves.

L'article au format PDF 

 

Si j'ai conçu des livres d'enfants, c'était d'une part pour amuser l'enfant que je suis, et d'autre part pour choquer, pour faire sauter à la dynamique (sic) les tabous, mettre les normes à l'envers: brigands et ogres convertis, animaux de réputation contestable réhabilités... Ce sont des livres subversifs, néanmoins positifs. (Ungerer, 1990, cité par Willer, 2008: 17)

Réjouissons-nous que ces Ungerer, Ramos, Rascal, Wolinski, Cabu, Tignous, Charb et tous les autres prennent des risques, bousculent des idées, nous fassent rire et pleurer, nous questionnent en se gardant bien de nous imposer une morale. Ils nous font grandir.
L'album contemporain a depuis longtemps renoncé à l'autocensure thématique. Tomi Ungerer "cultive une marginalité féconde, dans la mesure où elle lui permet d'échapper à l'enfermement, à l'intolérance des sociétés xénophobes; il affiche ainsi une désinvolture corrosive à l'égard des idées établies et des conventions et prend parti pour tout ce qui appelle la fête et la subversion" (Perrot, 1999: 305). Cette subversion, l'auteur la revendique: "être subversif, j'assume", dit-il, dans une interview accordée au Vif/L'Express (21/12/2007: 104).

En tant que formatrice d’enseignants du primaire, nous avons pris l’initiative de faire produire par les futurs instituteurs des écrits dans lesquels ils justifient leur choix d’un album en tant que support d’activités d’apprentissage. Justifier un tel choix par écrit, c’est ce que ne font vraisemblablement pas les maitres une fois qu’ils sont en poste. S’obligent-ils à motiver, pour eux-mêmes, l’exploitation de tel album plutôt que tel autre ?

Version PDF de l'article

Devant la multiplicité des outils et dispositifs disponibles pour enseigner la lecture, les enseignants peuvent parfois se trouver démunis. Quelles activités proposer pour enseigner la lecture au fondamental ? Comment faire évoluer la complexité de ces activités ? Comment mieux réfléchir à la planification avec l’ensemble des enseignants d’un même cycle voire des autres cycles ?

Le texte intégral de la présentation est disponible au format PDF

Par Séverine Tellin

Séverine Tellin, professeur de français dans le secondaire inférieur,  a pris l’initiative de transposer dans des classes de première et deuxième années du secondaire une approche de l’orthographe déjà rodée dans l’enseignement primaire  : les ateliers de négociation graphique. Un précédent article portant sur cette question a d’ailleurs été publié par France Neuberg et Patricia Schillings dans le numéro 42 de Caractères: Les ateliers de négociation graphique : un outil pour comprendre les raisonnements des élèves en matière orthographique. Dans ce nouvel article, Séverine Tellin revient sur l’intérêt des ANG pour aider les élèves à surmonter les obstacles liées à la surcharge cognitive au moment de la production d’écrits et pour les stimuler à rechercher la forme correcte car ils ont souvent tendance à reléguer l’orthographe au second plan. L’analyse des erreurs réalisée dans le cadre des ANG se révèle également productive car elle met souvent en évidence le raisonnement effectué par l’élève. L’auteure termine son article par une réflexion sur les limites des ANG et les difficultés qu’elle a rencontrées dans leur mise en œuvre au secondaire. Cette contribution a également fait l’objet d’une communication lors du colloque organisé le 6 décembre 2015 sur le thème : Enseignement-apprentissage de la lecture-écriture : les garants de la participation citoyenne.

L'article en PDF

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok